Grâce à sa vidéo, les médecins lui diagnostiquent un AVC

Les médecins lui avaient diagnostiqué une crise d'angoisse. Persuadée qu'ils avaient tort, Stacey Yepes, une Canadienne, a décidé de se filmer pendant les crises.

Publicité

Alors qu'elle regardait la télévision, Stacey Yepes a été victime d'une paralysie faciale du côté gauche. Cette Canadienne de 49 ans s'est rendue aux urgences où les médecins lui ont diagnostiqué une crise d'angoisse avant de lui conseiller quelques techniques de respiration. Paralysie, picotements, engourdissements... Le lendemain alors qu'elle conduisait, elle manifeste les mêmes symptômes. Elle arrête alors sa voiture et se filme avec son smartphone pour montrer les images aux médecins.

Publicité
Publicité

A lire aussi :

"Ne perdez pas de temps à faire une vidéo"
Grâce à la vidéo, les médecins ont pu diagnostiquer que ses crises étaient en fait des petits AVC appelés "accident ischémique transitoire" ou AIT. Si son idée fut bonne, le Dr Markku Kaste, membre de l'Organisation Mondiale de l'AVC recommande de ne pas "perdre de temps à faire une vidéo" si on pense faire un AVC, et plutôt "appelez les urgences" sans attendre.

Une vidéo pour en savoir plus sur l'AVC :

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X