Fumer du cannabis : la mauvaise habitude qui ferait faire plus souvent l’amour

Publié le 06 Novembre 2017 par Chloé Parisse, journaliste santé
Consommer du cannabis augmenterait la fréquence des rapports sexuels selon des chercheurs de l'école de médecine de l'Université de Stanford aux Etats-Unis.
Publicité

© Adobe StockDes chercheurs de l'Université de Standford aux Etats-Unis ont réalisé une étude, publiée dans le Journal of Sexual Medicine, qui démontre un lien entre la fréquence des rapports sexuels et la consommation de marijuana, couramment appelée "cannabis".

"Une fréquence sexuelle 20% plus élevée"

Les chercheurs ont analysé les données de l'Enquête Nationale sur la Croissance de la Famille du gouvernement américain depuis 2002, ce qui représente un pannel de 28 176 femmes âgées en moyenne de 30 ans et 22 943 hommes âgés en moyenne de 29 ans. Les scientifiques ont demandé aux participants la fréquence de leurs rapports sexuels durant les 4 semaines précédents l'enquête et leur fréquence de consommation de marijuana au cours de l'année. Résultats :

Publicité
Publicité

- Les femmes qui n'ont pas consommé de marijuana ont déclaré avoir eu six rapports sexuels en moyenne.

- Les femmes qui consommaient quotidiennement de la marijuana ont 7 rapports sexuels.

- Les hommes qui se sont abstenus de consommer de la marijuana ont déclaré avoir eu 5,6 rapports sexuels.

Publicité

- Les hommes consommant quotidiennement de la marijuana ont déclaré avoir eu 7 rapports sexuels en moyenne.

Les consommateurs de marijuana ont une fréquence sexuelle 20% plus élevée que les personnes qui n'en fument pas.

"Je ne dis pas que si vous fumez plus de marijuana, vous aurez plus de sexe"

"L'usage fréquent de marijuana ne semble pas altérer la motivation ou la performance sexuelle. Au contraire, cet usage est associé à une fréquence coïtale accrue", a déclaré l'auteur principal de l'étude, Michael Eisenberg , professeur en urologie. "La tendance générale s'appliquait aux personnes des deux sexes et à toutes les races, âges, niveaux d'éducation, catégories sociales et religieuses, tous les états de santé, qu'ils soient mariés ou célibataires et qu'ils aient ou non des enfants" a-t-il ajouté dans le Journal of Sexual Medicine. Toutefois, le professeur Eisenberg préfère rester prudent : "Je ne dis pas que si vous fumez plus de marijuana, vous aurez plus de sexe."

Publicité

Un facteur de risque du cancer du poumon

La consommation régulière de cannabis peut avoir des conséquences très importantes sur la fonction respiratoire et, le cas échéant, sur la survenue d’un cancer du poumon. En effet, fumer "un joint" s’avère beaucoup plus nocif qu’une cigarette en terme de concentration de produits chimiques (benzène, goudron, toluène…). L’association du tabac et du cannabis constitue, à ce titre, un cocktail encore plus toxique qui accroît considérablement les risques de contracter ce type de pathologie bronchique grave.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X