Empoisonnées par de la courge, deux femmes ont perdu leurs cheveux

Publié le 30 Mars 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
La revue médicale Jama Dermatology rapporte deux cas de femmes en France qui ont perdu leur cheveux par poignées, suite à une intoxication par de la courge amère.
Publicité

© Adobe StockUne perte de cheveux massive suite à une intoxication alimentaire après avori mangé des courges. Voilà deux cas indépendants qui ont surpris les médecins de l'hôpital Saint-Louis à Paris. Dans le premier cas, il s'agit d'une française qui après avoir consommé une soupe au potiron dont elle avait constaté le goût légèrement amer a commencé à ressentir quelques heures après les symptômes traditionnels digestifs d'une intoxication alimentaire. Une semaine après, la patiente a constaté qu'elle perdait des cheveux par poignées, sa pilosité pubienne et sous les aisselles a également été affectée. Les autres membres de sa famille ayant consommé une quantité plus faible de la soupe ont également été touchés par les troubles digestifs mais pas de perte de cheveux.

Publicité
Publicité

Attention aux courges au goût amer !

Le deuxième cas, complètement indépendant du premier, rapporte celui d'une femme qui aurait eu les mêmes symptômes de perte de cheveux après avoir mangé un repas à base de courge ayant ,elle aussi, eut un goût particulièrement amer. "Dans les deux cas, il ne fait aucun doute que la perte des cheveux soit due à une intoxication aux courges amères", rapporte les médecins dans la revue médicale Jama Dermatology. Les cucurbitacines sont des molécules amères et cytotoxiques qui donnent le goût amère et peu appréciable de certaines courges qui sont considérées normalement comme non comestibles. Si peu d'études manquent sur le sujet, comme le suggère un bulletin de vigilance de l'ANSES en octobre 2017, ont leur soupçonne un fort risque de toxicité digestive.

L'ennui c'est que sur les étales des supermarchés, ont trouve aussi bien des courges comestibles, que non comestibles (pour la décoration en automne principalement). Du coup, il arrive que par mégarde, certains consommateurs les utilisent en cuisine. Si de nombreux cas d'intoxications aux courges amères non comestibles ont souvent été rapportés en France, c'est la première fois qu'ont constate une perte de cheveux massive. "C'est un nouveau symptôme qu'il est important de noter", conclut le rapport médical qui précise que dans les deux cas les cheveux ont repoussé quelques semaines après.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X