Elles payent une amende si elles crient pendant leur accouchement

Incroyable. L’organisation Transparency International révèle qu'au Zimbabwe, les femmes doivent payer une amende quand elles crient lors de leur accouchement.

Publicité

© Fotolia5 dollars par cri poussé. Voilà la somme à verser pour les femmes qui n'arrivent pas à retenir leurs cris lorsqu'elles accouchent. Pourquoi ? Officiellement, pour éviter que ces cris ne déclenchent de fausses alertes coûteuses pour l'établissement. Officieusement, pour leur voler de l'argent ! Plus encore quand elles ne peuvent pas payer et qu'elles se retrouvent contraintes de rester à l'hôpital et d'accumuler des intérêts. Beaucoup de femmes préfèrent alors accoucher chez elles au risque de mettre leur santé et celle du bébé en danger. Selon l'ONU, huit femmes meurent chaque jour en accouchant au Zimbabwe. Transparency International a informé le Vice premier ministre du pays de cette dérive mais aucune mesure n'a encore été prise. Cette organisation de lutte contre la corruption rappelle que le montant de l'amende est considérable dans un pays où 95% de la population est au chômage et que le salaire moyen est de 150 dollars.

Publicité
Publicité

Source : Baromètre 2013 sur la corruption dans 107 pays, Transparency International.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X