Elle meurt d’un oedème cérébral après avoir bu trop d’eau

Une randonneuse anglaise de 47 ans est décédée d'un œdème cérébral suite à une trop grande consommation d’eau lors d’un trek aux Etats-Unis.
Fotolia

On ne répetera jamais assez l'importance d'une bonne hydratation. Mais point trop n'en faut. Une sportive anglaise est décédée d'une surconsommation d'eau lors d'une randonnée de 10 km dans le Grand Canyon (Etats-Unis). Son cas, qui date de 2008, a été rapporté par le magazine scientifique : Wilderness & Environmental Medecine.

La marche à duré 5 heures, le temps pour la londonienne d’ingurgiter une forte consommation d’eau sans se nourrir suffisament à côté. Résultat, elle s’est évanouie une heure après l’arrivée. La randonneuse a ensuite vomi un liquide claire et s’est plainte de maux de tête, avant de retomber dans l’inconscience. Elle ne s’est jamais réveillée et est décédée d’un œdème cérébral à l’hôpital, 19 heures plus tard.

Un niveau d'eau supérieur au sel dans le corps

Celui-ci a été causé par une trop grande consommation d’eau ou hyponatrémie, conjuguée à l’effort. Le sel est un minéral indispensable pour assurer le bon niveau d’eau dans les cellules du corps. Lorsque les quantités d’eau dans le milieu extracellulaire sont supérieures aux quantités de sel existantes, le sujet rentre en état d’hyponatrémie. Le trop grand niveau d’eau fait gonfler les cellules, et entraîne une pression dans le crâne pour finalement aboutir à un oedème cérébral et à la mort.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Santé au quotidien