Depuis ce samedi, l'aéroport de Roissy a mis en place des contrôles automatiques des passagers revenant de Guinée. Selon L'Express, un cas possible d'Ebola aurait été détecté. Une médecin belge de 42 ans présentait en effet une température de 38,5°C à son arrivée à Paris.

Elle était partie au début du mois d'octobre dans le cadre d'une mission humanitaire en Guinée. La femme était à bord du premier vol concerné par ce type de contrôle automatique, qui consiste à prendre la température des passagers à leur atterrisage. Son avion a atterri à 5h30 ce samedi matin.

Des passagers non détectés dans les jours précédents ?
Toujours selon L'Express, la médecin belge devait être conduite à l'hôpital Bichat de Paris dans la matinée afin que des tests plus poussés puissent être menés. Ces tests pourraient prendre deux jours. Pour le moment, l'hôpital ne souhaite pas faire de commentaire sur le sujet.

Cette femme détectée ce samedi matin n'avait pas été détectée à Conakry... La question se pose donc de savoir si, au regard du fait qu'elle ait été signalée sur le premier vol contrôlé, d'autres passagers possiblement porteurs du virus auraient pu entrer en France... Pour le moment en tout cas, tous les tests effectués sur des patients en France se sont révélés négatifs.

Vivre une vie professionnelle qui correspond à vos aspirations c’est possible et c'est gratuit ! On vous dit tout ici >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.