Deux chercheuses françaises, Sylvie Diochot et Anne Baron, ont démontré qu'il contient des peptides capables de supprimer la sensation de douleur.

Ces peptides qu'elles ont baptisé "mambalgines" pourraient en plus avoir moins d'effets secondaires que la morphine. Aucun signe de dépression respiratoire n'a par exemple été constaté chez les souris testées et le phénomène d'accoutumance était bien inférieur à celui de la morphine.

D'autres études sont maintenant nécessaires, chez les animaux et humains, pour confirmer l'effet analgésique de ce venin.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.