"Quand on vous apprend à 29 ans que vous avez une sclérose en plaques, vous n'êtes pas super confiant dans le destin". Dans une interview pour le journal Le Parisien, Dominique Farrugia s'est confié sur la façon dont il affronte la sclérose en plaques depuis 25 ans maintenant. Cette maladie inflammatoire du système nerveux central entraîne des complications sensitives comme des paralysies, des troubles visuels ou de l'humeur. A la question "comment affronter vous ses complications ?", il répond que "c'est grâce à l'humour que vous survivez à tout ça".

"Pendant la campagne on parle de tout sauf des problèmes des Français"

Malgré tout, le réalisateur avoue que "c'est un peu compliqué quand on a deux filles et qu'on n'a jamais pu les porter sur ses épaules". Pourtant, dans les moments difficiles c'est grâce à cet entourage qu'il raconte avoir trouvé la force de se battre. "J'ai un chauffeur qui m'accompagne partout, qui pousse ma chaise partout. Sans lui, je n'aurais pas fait la tournée en province. Rien n'est facile pour un handicapé", se désole-t-il. Une lueur d'espoir avait d'ailleurs traversé son esprit au début de la campagne présidentielle pendant laquelle il espérait que le thème serait abordé. "Malheureusement, on parle de tout sauf des problèmes des Français".

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Vidéo : La sclérose en plaques

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.