Des meubles de cuisines en bois contiendraient des composants cancérigènes

Publié le 19 Avril 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude menée par des chercheurs américains alerte sur la présence dans l'air des foyers d'un composant cancérigène qui se propagerait à cause des meubles modernes en bois. 

Après les aliments, les meubles ! Des chercheurs de la University of Iowa aux Etats-Unis se sont rendus compte en menant des analyses sur l'air de 16 foyers de la population que ces derniers contenaient des traces de polychlorobiphényles (PCB), un polluant chimique, qui, compte tenu de sa forte présence dans l'environnement et de risques pour la santé notamment cancérigènes selon une étude du CIRC menée entre 1997 et 2012 et un risque neurologique sur les jeunes enfants. C'est pourquoi il a été interdit d'utilisation dans les produits industriels depuis 1987, selon l'ANSM.

Une propagation dans l'air à cause du mastic

Face à ce constat, les scientifiques ont poussé les analyses plus loin. Après avoir passé au peigne fin chaque élément de chaque cuisine : les murs, le sol ou encore les cuisinières, ils rapportent que la présence du composant viendrait prinicipalement des meubles de cuisines en bois principalement dans foyers les plus récents. Selon eux, la propagation de la toxine résulterait d'un phénomène chimique qui a lieu au moment de la décomposition du 2,4-dichlorobenzoyl peroxide, un produit utilisé dans le mastic au moment de la finition du meuble. Selon les chercheurs, il ne peut pas y avoir de recommandations officielles pour l'instant, le nombre d'analyses ayant été effectuées sur un échantillon trop faible, mais plus de recherches doivent être menées.

Vidéo : Nos meubles contiendraient un composant cancérigène

mots-clés : Maladies, Cancer, Cuisine
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X