Décontractyl, Apaisyl et Sédermyl : 3 célèbres médicaments sur la sellette

Leur balance bénéfice-risque ayant été jugée défavorable, trois médicaments couramment utilisés en auto-médication pourraient être retirés du marché.

Publicité

© Adobe StockFini l'Apaisyl® ou le Sédermyl® sur les piqûres de moustiques ? Le Décontractyl® pour soulager les douleurs musculaires ? Il va falloir l'envisager. Comme le rapportent nos confrères du Quotidien du Pharmacien, la balance bénéfice-risque de ces trois médicaments a été jugée défavorable par la "Commission de suivi du rapport entre les bénéfices et les risques des produits de santé", le 3 octobre dernier. Les deux premiers, à base de chlorhydrate d'isothipendyl ont été associés à un "risque de réactions cutanées rares, mais graves", peut-on lire dans le rapport publié par l'Agence nationale du médicament. Quant au Décontractyl®, sa substance active, la méphénésine qui est un myorelaxant centrale utilisée depuis le milieu des années 1940 pour son effet antispasmodique a été associée à "plusieurs cas marquants graves d’hypersensibilité, de réactions locales et de malaise". De plus, les autorités sanitaires auraient reçu des signalements d'abus et de dépendance identifiés avec le Décontractyl® en comprimés. Ainsi la Commission a estimé que pour la forme orale et pommade, ce traitement était plus risqué que bienfaisant.

Publicité
Publicité

Les produits concernés :

- Apaisyl® gel 0.75% : antihistaminique antiprurigineux pour usage local, indiqué dans le "traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d’insectes", réservé à l'adulte et l'enfant de plus de 30 mois.

- Sédermyl® 0.75%, crème : antihistaminique antiprurigineux pour usage local, indiqué dans le "traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d’insectes", réservé à l'adulte et l'enfant de plus de 30 mois.

- Décontractyl® 500 mg, comprimé enrobé, indiqué chez l’adulte "en traitement d'appoint des contractures musculaires douloureuses" et Décontractyl baume®, pommade, indiqué dans le "traitement local d’appoint des douleurs d’origine musculaire de l’adulte".

Pour l'heure, l'Agence du médicament n'a pas statué du futur de ces médicaments sur le marché mais il est possible qu'ils soient retirés puisqu'ils ont été jugés plus risqués qu'utiles.

Pourquoi ces médicaments sont-ils dangereux ?

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X