Comment vos poignées d’amour peuvent vous faire vivre plus longtemps

Une étude britannique suggère que les personnes en surpoids sont moins susceptibles de développer une forme de démence. 
Fotolia

Avoir des formes vous permettrait de vivre plus longtemps, selon une étude britannique. Vos quelques kilos en trop pourraient en effet vous protéger d’une forme de démence, comme la maladie d’Alzheimer. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (Royaume-Uni) ont analysé les dossiers médicaux de près de deux millions de personnes âgées de 55 ans en moyenne, sur 20 ans. Ils ont noté que les personnes en léger surpoids avaient 18% moins de risque de développer une démence que celles avec un IMC (Indice de Masse Corporelle) sain.

Plus une personne est en surpoids, moins elle a de chance d’être démente

L’étude montre même que les personnes obèses, soit avec un IMC élevé, étaient 24% moins susceptibles de développer une démence. En revanche, les personnes avec un IMC faible présentaient 39% plus de risque de développer ce type de maladie. Selon les chercheurs, ces résultats s’expliquent par le rôle de la graisse qu’ils associent à une meilleure récupération de l’organisme. "C’est une étude robuste et fiable qui ouvre la voie à de nouveaux facteurs de prévention contre la maladie d’Alzheimer", explique le Dr Nawab Qizilbash, principal auteur de l’étude. Si les poignées d’amour peuvent prévenir la démence, l’obésité entraîne un risque de maladie cardiaque, favorise certains cancers ou le diabète de type 2 rappellent les scientifiques.
L’étude a été publiée dans la revue scientifique The Lancet Diabets & Endocrinology.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer expliquée en images.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un robot cuiseur en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : La maladie d'Alzheimer

Source(s):