Chenilles processionnaires : une épidémie de démangeaisons cutanées en Lorraine

Publié le 31 Mai 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
Les habitants de plusieurs communes en Lorraine sont victimes de fortes démangeaisons dues à des boutons causées par des chenilles processionnaires, nuisibles urticants, selon le Républicain Lorrain.
Publicité

© Adobe StockDepuis samedi 26 mai, dans plusieurs villages situés en Lorraine, les habitants ont vu apparaître sur leurs corps une multitude de petits boutons qui les démangent, rapporte le Républicain Lorrain. Les responsables ? Des chenilles processionnaires dotées de soies urticantes selon les informations du quotidien régional. Elles représentent un danger pour les enfants et les adultes.

Une propagation accélérée avec le vent

Les villages de Guénange, Bousse, Champenoux et Bertrange en Lorraine doivent faire face à une épidémie d'allergie urticaire selon le Républicain Lorrain. Les poils des chenilles processionnaires sont portés par le vent et se propagent de village en village causant des réactions désagréables telles que des boutons, les yeux qui piquent ou encore le mal de gorge.

Publicité

Des habitants mécontents

Certains habitants de Guénange se sont réunis en un collectif pour protester contre cette situation : "Nos enfants, nos animaux et nous, adultes, subissons chaque année des allergies urticaires voire plus graves dans certains cas, nous avons à plusieurs reprises saisi le maire de la commune de Guénange afin d’éradiquer les chenilles qui portent atteinte à la santé de notre population. Tous les habitants autour de cette forêt sont victimes de démangeaisons et de gonflements, nous ne pouvons plus sortir sans en subir les conséquences. Jeudi, lors du Conseil Municipal, des habitants seront présents afin de manifester leur mécontentement".

Publicité

A Champenoux, les chenilles se nichent dans le chêne qui est proche de l’école, de la crèche et de la salle des fêtes rapporte le quotidien lorrain, ce qui inquiète vivement les habitants. Le maire du village aurait pris contact avec une société de traitement pour remédier au problème d'après les informations du Républicain Lorrain. Pour palier à ces réactions allergiques aux poils de chenilles processionnaires, le médecin du village aurait prescrit à un enfant en crise un traitement aux corticoïdes, aux antihistaminiques et une crème à la cortisone rapporte le quotidien. Pour calmer leur démangeaison, les habitants devront se montrer patient car la pharmacie du village est actuellement en rupture de stock de traitements adaptés.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X