Cannelle : l’épice à ajouter à vos plats pour brûler les graisses

Publié le 23 Novembre 2017 par Chloé Parisse, journaliste santé
Les scientifiques de l'Université du Michigan aux Etats Unis ont découvert que la cannelle aiderait à brûler les cellules graisseuses et protégerait le métabolisme.
Publicité

© Adobe StockEn cette période de fête, vous pouvez avoir la main lourde avec la cannelle ! Les chercheurs du Life Sciences Institute de l'Université du Michigan aux Etats-Unis ont publié une étude montrant que cette épice aurait des propriétés brûle-graisse.

Agit sur les cellules graisseuses

Le composé alimentaire qui donne son goût à la cannelle s'appelle le cinnamaldéhyde. Les chercheurs ont étudié l'effet de ce composé sur les cellules adipeuses humaines. Ils ont testé des adipocytes humains provenant de volontaires représentant plusieurs gammes d'âges, d'ethnies et d'indices de masse corporelle différentes. Après traitement des cellules avec du cinnamaldéhyde, les scientifiques ont remarqué que le composé améliorerait la santé métabolique en agissant directement sur les adipocytes, les amenant à brûler de l'énergie par un processus appelé thermogenèse. Ce phénomène est la production de chaleur de l’organisme chez les animaux et l’Homme par augmentation du métabolisme cellulaire. De précédentes études menées sur des souris ont également montré que le cinnamaldéhyde semblerait protéger leur métabolisme contre l'obésité et l'hyperglycémie.

Publicité
Publicité

La thérmogénèse pour lutter contre l'obésité

Les adipocytes ont pour fonction de stocker l'énergie sous forme de lipides. Ce stockage à long terme a été bénéfique pour les anciennes générations, qui avaient beaucoup moins accès à des aliments riches en graisses et donc un besoin beaucoup plus grand de les stocker. Cette graisse avait pour but d'être utilisée par le corps en période de pénurie ou par temps froid, les adipocytes transformaient donc l'énergie stockée en chaleur. Un des auteurs de l'étude, Jun Wu, a déclaré : "Ce n'est que récemment que le surplus d'énergie est devenu un problème" avant de poursuivre "avec l'augmentation de l'épidémie d'obésité, nous avons cherché des moyens pour inciter les cellules adipeuses à activer la thermogenèse, en réactivant ces processus de combustion des graisses." Les chercheurs pensent que le cinnamaldéhyde est la solution, ils expliquent : "Compte tenu de l'usage répandu de la cannelle dans l'industrie alimentaire, l'idée que cet additif est plus populaire que les médicaments pourrait inciter les individus à en consommer davantage et pourrait aboutir à des stratégies thérapeutiques contre l'obésité qui seraient mieux respectées par les participants." Jun Wu prévient que d'autres études sont nécessaires pour déterminer la meilleure façon d'exploiter les bienfaits métaboliques du cinnamaldéhyde sans provoquer d'effets secondaires.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X