Cancer de la peau : l'étonnante bactérie bénéfique que l'on trouve dans la poussière

Publié le 18 Janvier 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
Des chercheurs de l'Oregon State University aux Etats-Unis auraient découvert que la bactérie mensacarcine serait capable de s'attaquer et d'éliminer les cellules cancéreuses du mélanome. Le plus étonnant, on trouve cette bactérie sur le sol.
Publicité

Cancer de la peau : l'étonnante bactérie bénéfique que l'on trouve dans la poussière© Adobe StockLe mélanome cutané, forme la plus agressive de cancer de la peau, représente environ 7 000 cas par an en France. L’équipe du Dr Sandra Loesgen, professeur de chimie à l'Oregon State University aux Etats-Unis, aurait découvert que la bactérie mensacarcine présente dans la poussière aurait de puissantes propriétés anticancéreuses.

Publicité

Attaque les mitochondries des cellules du mélanome

Les chercheurs ont découvert que cette bactérie aurait la capacité de s'attaquer aux mitochondries des cellules du mélanome. Pour rappel, dans certaines conditions, les mitochondries produisent davantage de radicaux libres appelés ions superoxyde. Cette surproduction entraîne la formation de métastases et par conséquent la progression de la tumeur. Au cours de leur étude, les scientifiques ont constaté une perturbation des voies mitochondriales, de leur fonctionnement et de la production d'énergie cellulaire en présence de la bactérie. La mensacarcine priverait les mitochondries d'énergie, indispensable à leur survie et à leur accroissement. L'avantage non négligeable de la mensacarcine est qu'elle aurait le pouvoir de cibler les cellules cancéreuses, tout en épargnant les cellules saines, qui n'ont pas la même structure et fonction. La mensacarcine pourrait donc provoquer la mort cellulaire uniquement des cellules du mélanome.

Publicité

Une option prometteuse pour guérir du mélanome

Il est aujourd’hui possible de guérir du mélanome, en particulier s’il est découvert et traité précocement, avant l’apparition de métastases ou avant qu’il ne soit trop épais. Une intervention chirurgicale permet généralement de le retirer en totalité. Si des métastases sont présentes, on a plutôt recours à l’immunothérapie, cette approche innovante permettant d’obtenir de bons résultats : on modifie génétiquement des globules blancs afin de les rendre capables de pénétrer les tumeurs et de les détruire. Une fois le mélanome éliminé, une surveillance étroite doit être mise en place.

Les thérapies efficaces pour traiter le mélanome sont tout de même limitées. La mensacarcine et son mode d'action unique semblent donc représenter une avancée considérable dans la recherche de traitement anticancéreux du mélanome.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X