Cancer du sein : le surpoids à la ménopause augmente le risque

Publié le 22 Juin 2018 à 12h16 par Cécile Bourdeaux, journaliste santé
Une étude américaine montre qu'un Indice de Masse Corporel (IMC) élevé chez les jeunes femmes avant la ménopause, serait lié à un risque plus faible de cancer du sein.

© Adobe StockDe précédentes études ont montré que l'obésité augmente le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. Or, les chercheurs du Lineberger Comprehensive Cancer Center de l’université de Caroline du Nord (UNC) aux Etats-Unis ont découvert que le risque de cancer du sein diminuerait à mesure que l'Indice de Masse Corporel (IMC) augmente, chez les femmes préménopausées.

Un risque inférieur à 23% chez les femmes de 18 à 24 ans avec un IMC élevé

Les scientifiques ont regroupé les données de 19 études différentes pour étudier le risque de cancer du sein chez 758 592 femmes âgées de moins de 55 ans, recrutées de 1963 à 2013. Parmi elles, 13 082 participantes ont développé un cancer du sein au cours du suivi. Les résultats ont montré que les réductions de risque de cancer du sein les plus importantes concernaient l'IMC des jeunes femmes entre 18 et 24 ans. Leur risque de cancer du sein était inférieur à 23% grâce à l'augmentation de leur IMC au cours de cette période. Les jeunes femmes entre 25 et 34 ans avait un risque inférieur à 15% en lien avec l'augmentation de leur IMC. Enfin, le risque était inférieur à 13% entre 35 et 44 ans et inférieur à 12% entre 45 et 54 ans, toujours grâce à l'augmentation de l'IMC.

Les hormones en cause

Selon les chercheurs, l'explication réside dans la différence d'hormones sécrétées en fonction de l'âge. "Avant le début de la ménopause, la principale source d'œstrogène provient des ovaires" explique Hazel B. Nichols, principal auteur de l'étude. Elle ajoute : "Après la ménopause, les ovaires ne sont plus la principale source d'œstrogènes". "Les femmes qui ont plus de tissu adipeux après la ménopause ont généralement des niveaux plus élevés d'œstrogènes pouvant contribuer à un risque plus élevé de cancer du sein" explique-t-elle. La production d'œstrogène par les tissus adipeux peut aider à réguler et à baisser la quantité d'œstrogène produite par les ovaires. Ce qui expliquerait pourquoi le risque de cancer du sein est moins élevés chez les jeunes femmes ayant un IMC élevé.

Pour Hazel B. Nichols, comprendre les facteurs de risque qui peuvent fonctionner différemment avant et après la ménopause est essentiel pour réduire le risque de cancer du sein chez les jeunes femmes. La scientifique tient tout de même à souligner que : "Cette étude n'est pas une raison pour essayer de prendre du poids pour prévenir le cancer du sein. Les femmes plus lourdes ont un risque global plus faible de cancer du sein avant la ménopause, mais il y a beaucoup d'autres avantages à prendre en compte. Ces résultats nous aident à essayer de comprendre ce qui contribue au risque de cancer du sein chez les jeunes femmes" précise-t-elle.

Vidéo : Cancer du sein : quels sont les vrais symptômes ?

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X