Cancer du côlon : découverte d'une enzyme qui peut causer son dévelopemment

Publié le 30 Janvier 2018 à 11h29 par Chloé Parisse, journaliste santé
Des chercheurs danois ont découvert qu'une enzyme responsable de la fixation du sucre présente dans les tissus du côlon serait liée au développement de cellules cancereuses dans cet organe.

© Adobe StockDécouverte d'un facteur indiquant le développement du cancer du côlon. Des chercheurs de l'Université de Copenhague au Danemark estiment que les protéines modifiées par le sucre pourraient transformer des cellules saines en tumeurs cancéreuses.

Une enzyme qui bouleverse les cellules saines

Les chercheurs ont commencé par analyser une vingtaine d'enzymes connues pour modifier les molécules de sucres, mécanisme appelé glycosylation. En poursuivant leurs recherches, ils se sont aperçus qu'une enzyme, la GalNAc-T6, était absente dans les tissus sains du côlon mais présentes de façon abondante dans les tissus cancéreux. Les scientifiques ont donc observé une lignée cellulaire de cancer du côlon avec et sans l'enzyme GalNAc-T6 afin de comprendre à quelles protéines elle aide à fixer les sucres. Les résultats ont montré que l'enzyme GalNAc-T6 pourrait être la cause de la transformation des cellules saines en cellules cancéreuses. En effet, elle raccorderait les molécules de sucres (glycanes) à certains tissus provoquant le changement de la structure des cellules. Autrement dit, les modifications des glycanes ont changé les schémas dans lesquels les cellules se collaient ensemble habituellement, transformant les cellules saines en cellules cancéreuses.

Un moyen de réduire le risque de cancer du côlon

Un des auteurs de l'étude, Hans Wandall, explique : "Quand nous regardons la croissance 3D d'une lignée cellulaire cancéreuse qui a GalNAc-T6, on s'aperçoit que l'enzyme peut former des structures tubulaires avec la formation de quelque chose qui ressemble à un tissu du cancer du côlon" avant de poursuivre "Lorsque nous retirons GalNAc-T6, la formation des tissus change soudainement pour ressembler davantage aux structures que l'on trouverait dans un côlon sain." A l'avenir, les scientifiques envisagent d'examiner comment le raccordement des molécules de sucre à certains tissus contribue au développement anormal des cellules de l'organisme. L'équipe de chercheurs espère que la compréhension du mécanisme de glycosylation dans les cellules cancéreuses aidera à développer de nouveaux outils de diagnostic du cancer du côlon.

Vidéo : Cancer du côlon : les symptômes qui ne trompent pas

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X