Cancer, décès brutal : les difficiles épreuves traversées par France Gall

Publié le 29 Décembre 2017 par Aurélie Blaize, journaliste santé | Mis à jour le 08 Janvier 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Hospitalisée en soins intensifs pour une "infection sévère" en décembre 2017, la chanteuse France Gall n'en était pas à sa première bataille. Cancer du sein, décès de sa fille, de son mari... Retour en dates sur ses douloureuses épreuves.
Publicité
Cancer, décès brutal : les difficiles épreuves traversées par France Gallabacapress

France Gall est décédée à 70 ans.Hospitalisée en soins intensifs à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine pour une "infection sévère" en décembre 2017, la chanteuse dont le vrai nom était Isabelle Gall a livré de nombreuses batailles. Ce qui l'a peut-être poussé à s'effacer de la vie publique au fur et à mesure. Parmi celles-ci :

- Le décès de son mari Michel Berger qui meurt brutalement d'une crise cardiaque en 1992.

- Quelques mois plus tard, on lui diagnostique un cancer du sein, pour lequel elle est opérée en 1993. Elle confie alors que magazine Gala : "A l'annonce de la mort de Michel, j'ai ressenti une douleur dans le ventre, dans le corps, telle­ment forte (…) je me suis dit qu'elle devait ressor­tir d'une manière ou d'une autre." Ils étaient mariés depuis 1976. De leur union sont nés une fille Pauline en 1978 et un fils Raphaël en 1981.

Publicité

- Sa fille Pauline est décédée le 15 décembre 1997 à l'âge de 19 ans de la mucoviscidose. Dans le documentaire France Gall par France Gall diffusé en 2001 à la télévision, elle confiait : "On n’en revient pas de vivre un truc pareil, on n’en revient pas de vivre ça, car c’est juste­ment le truc qu’on en veut pas et qu’on ne peut pas vivre. Tout le monde dit que c’est impos­sible, inhu­main. Et pour­tant on me le fait vivre et je n’en reve­nais pas que ce soit possible." Mais il a fallu continuer de vivre. Elle l'a fait courageusement : "J’ai tout de suite voulu être la maman qui réus­sit le mieux au monde à survivre et à inté­grer d’avoir perdu un enfant parce que sinon, on est foutu. Ma manière de penser ça a été : c’est extra­or­di­naire de l’avoir connu pendant 19 ans."

Publicité

Après la perte de ses deux êtres si chers, elle racontait pudiquement à nos confrères de Gala : "Le départ de Michel et ma fille n'étaient pas contre moi. Ca arrive à tout le monde et c'est encore pire pour certains. Il m'a fallu toutes ces épreuves pour comprendre : Ce n'est pas avec le bonheur qu'on avance, il faut être secouée violemment pour percevoir ce type de choses, pour nous donner une chance de changer, d'évoluer, de grandir."

- En février 2016, elle est admise en soins intensifs à l'hôpital américain, le même établissement qu'actuellement, suite à un malaise. Une intolérance médicamenteuse aurait été en cause. Ses examens médicaux indiquent des "résultats rénaux perturbés" et des signes d'insuffisance cardiaque.

- 7 janvier 2018, sa chargée de communication Geneviève Salama annonce son décès des suites d'une récidive du cancer depuis deux ans. Un nouveau combat qu'elle avait mené une fois encore en toute discrétion.

Depuis 1995, France Gall partageait la vie du compositeur Bruck Dawit qui l'a épaulée dans chaque bataille. C'est avec lui qu'elle a mis au point la comédie musicale Résiste, en hommage à Michel Berger, qui s'est déroulée en 2015 à Paris. C'était la dernière apparition médiatique de la chanteuse. Elle n'avait pu se rendre à l'hommage du chanteur Johnny Hallyday, le 9 décembre dernier.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X