Cancer de l’oesophage : le thé chaud multiplie le risque par 5

Des chercheurs américains déconseillent aux fumeurs et consommateurs d'alcools de boire du thé à haute température car cette habitude augmenterait les risques de cancer de l’oesophage.
Adobe Stock

Tabac, alcool et thé chaud ne font pas bon ménage. Des chercheurs de l'Université d'Oxford aux Etats-Unis ont découvert que la consommation de thé à haute température combinée au tabac et à l'alcool multiplierait les risques de développer un cancer de l'oesophage.

Un risque de cancer de l'oesophage multiplié par 5

Il est bon de rappeler que des études antérieures ont établi un lien significatif entre toutes les formes de tabagisme et l’apparition du cancer de l'œsophage. Egalement, l'usage du tabac associé à la consommation d'alcool fait augmenter davantage le risque de cancer de l'œsophage que juste la consommation d'alcool ou de tabac seule. Les chercheurs de la National Natural Science Foundation of China et du Key Research and Development Program ont étudié les habitudes de consommation des chinois. Ils ont remarqué que les hommes étaient de grands consommateurs de thé, mais également de tabac et d’alcool.

Les scientifiques ont donc souhaité examiner l'association de la consommation de thé à haute température avec les facteurs de risque établis de la consommation d'alcool et du tabagisme sur le risque du cancer de l'œsophage. L'étude a porté sur 456 155 participants âgés de 30 à 79 ans, uniquement des hommes, en provenance de dix régions chinoises pendant une période de 9 ans.

Les résultats montrent que la consommation de thé à haute température combinée à la consommation d'alcoo l ou au tabagisme présenterait un risque plus élevé de développer un cancer de l'œsophage que la seule consommation de thé à haute température. Boire du thé chaud multiplierait par 5 le risque de développer un cancer de l’œsophage. Les chercheurs ont constaté que la combinaison de ces 3 substances différentes entraînerait un plus grand risque de développer un cancer de l'oesophage.

Une question de température

Les chercheurs ont notamment déclaré : "Nos résultats soulignent l'importance de s'abstenir de boire du thé à haute température chez les consommateurs excessifs d'alcool et les fumeurs pour prévenir un cancer de l'œsophage". Pour les grands amateurs de thés, pas de panique ! Il n'est pas fatal de consommer du thé mais simplement déconseillé de le boire à très haute température.

Un rapport du CIRC a souligné la présence en plus grand nombre de cancer de l'oesophage dans les régions d’Asie, d’Amérique du Sud ou d’Afrique de l’Est où l’on consomme traditionnellement des boissons à haute température (environ 70°C). Selon les experts, "le risque de cancer de l'œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée". "Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé y sont souvent bus en dessous de 60 degrés", ont souligné les scientifiques.

En France, e nviron 5000 personnes sont touchées chaque année par un cancer de l'œsophage. Dans 80 % des cas, ce sont des hommes, âgés de plus de 55 ans .

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Cancer de l'œsophage : les symptômes

Source(s): Annals of Internal Medicine, (2018) Hot tea consumption and its interactions with alcohol consumption and tobacco smoking on risk of esophageal cancer: a population-based cohort study, 29 décembre 2017


La rédaction vous recommande sur Amazon :