Les chercheurs de l'Institut du cancer à l'université Queen Mary (Londres) ont peut-être trouvé une alternative à la chimiothérapie pour soigner le cancer de la vessie. Il s'agit d'un anticorps mis au point par les laboratoires Roche, qualifié de "première avancée majeure depuis 30 ans" par le Dr Tom Powles qui a mené les tests.

"Une thérapie révolutionnaire"

D'après ses résultats, cet anticorps est capable de bloquer la protéine PD-L1 et de l'empêcher d'aider les cellules cancéreuses à passer au travers du système immunitaire. Selon le Dr Powles, ces observations plus que satisfaisantes ont hérité du statut de "thérapie révolutionnaire" attribué par l'Agence américaine du médicament. Plus d'essais doivent maintenant être effectués afin de mettre au point un médicament.

Vidéo. Le cancer de la vessie :

Vidéo : Le cancer de la vessie

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.