Des chercheurs de l'Institut Karolinska de Stockholm ont constaté sur 27 235 sujets atteints d'un mélanome malin* que les hommes vivant seuls avaient 42% de risques supplémentaires d'être diagnostiqués avec un cancer de stade 2 plutôt que de stade 1 lors de la découverte de la maladie. La probabilité d'avoir un cancer de stade 3 ou 4, plutôt que 1, était 43% plus élevée chez eux. Enfin, ces mêmes hommes avaient 31% plus de risques d'une issue fatale de leur maladie. Le même constat n'était pas observé chez les femmes participant à l'étude.

Pourquoi ?

"La réduction de la survie chez les hommes s'explique en partie par la découverte de la maladie à des stades avancés, peut-être parce que personne ne peut examiner la peau à la maison" a expliqué le Dr Hanna Eriksson, auteur de l'étude. "Cela souligne la nécessité d'interventions ciblées pour la détection précoce du mélanome malin de la peau chez les hommes, mais aussi les personnes âgées" a-t-elle poursuivi. Le mélanome malin est la forme la plus grave des cancers de la peau en raison de sa capacité à métastaser (c’est-à-dire à se généraliser). Sa guérison dépend d’un diagnostic précoce. Si vous avez un doute sur un grain de beauté ou une tache sur votre peau, parlez-en à votre médecin.

Le mélanome en images :

> Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine répondra à toutes vos questions !

Vidéo : La cancer de la peau - Mélanome

mots-clés : Cancer, Grain de beauté
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.