Une calvitie avant 40 ans serait-elle un facteur du cancer de la prostate ?

calvitie cancer prostatecalvitie cancer prostate

Les hommes ayant une calvitie précoce (médicalement appelée "alopécie androgénétique ") auraient plus de risques de développer un cancer de la prostate jeune. En cause ? Un haut niveau de testostérone qui non seulement ralentirait la pousse des cheveux mais pourrait également être responsable du développement de cellules cancéreuses. Des chercheurs australiens ont rassemblé 9448 hommes âgés de 40 à 69 ans puis leur ont demandé de déterminer le type de calvitie qu'ils présentaient entre 20 et 40 ans, à l'aide de huit modèles photos. Les scientifiques ont mis les résultats en relation avec les 476 cas de cancer de la prostate déclarés au registre du cancer pendant la durée de l'étude (2003-2009). Ils ont alors découvert que les hommes ayant montré des signes de calvitie avant 40 ans pouvaient avoir plus de risques d'avoir un diagnostic de cancer de la prostate jusqu'à l'âge de 76 ans. Passé cet âge, le risque n'était pas plus significatif avec ou sans calvitie précoce.

Source : David C.Muller, Graham G Giles, Age-Dependent Associations between Androgenetic Alopecia and Prostate Cancer Risk, Cancer Epidemiology Bioomarker &Prevention, 16 octobre 2012.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):