Brûlure d’estomac : des médicaments augmenteraient le risque de pneumonie

Publié le 25 Avril 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Des chercheurs britanniques viennent de découvrir un lien entre l'augmentation du risque de pneumonie chez les plus de 60 ans et la prise d'inhibiteurs de la pompe à protons, des médicaments fréquemment prescrits contre les douleurs d'estomac.
Publicité

Les inhibiteurs de la pompe à protons (PPI) sont parmi les médicaments les plus prescrits en cas de brûlure d'estomac ou d'ulcère. Déjà liés à des risques d'augmentation de problèmes cardiovasculaires ou même de fractures, une étude nouvelle étude publiée dans la revue médicale American Geriatrics society pointe maintenant du doigt un risque majoré de pneumonie surtout chez les personnes âgées. Cette maladie si elle n'est pas traitée à temps peut être mortelle.

Publicité

Les IPPS trop souvent prescrits à tort

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont recensé les données médicales de plusieurs patients d'une clinique en Angleterre. Les recherches se sont concentrées uniquement sur des patients âgés de plus de 60 ans à qui ont avait prescrits des IPP régulièrement. En tout, cela concernait plus de 75 000 personnes. "Nos analyses ont révélé que les personnes qui prenaient des IPP depuis plus de deux ans étaient plus à risque de pneumonie que les autres", explique David Melzer, épidémiologiste à la Public Health University of Exeter Medical School. Néanmoins "l'étude ayant portées uniquement sur des dossiers médicaux, d'autres facteurs auraient pu influencer cette incidence. Il faut faire plus de recherches sur cette piste", a tenu à temperer le spécialiste.

Publicité

Néanmoins, les scientifiques ont tenu à rajouter que, de manière générale, ce type de médicaments sont trop souvent prescrits et sans vraiment être nécessaires et appellent les médecins à réfléchir à deux fois avant de remplir leur ordonnance.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X