AVC : le geste à connaître qui peut vous sauver la vie

Publié le 30 Octobre 2017 à 12h07 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Selon un sondage mené l'Institut Odoxa pour la Fondation sur la recherche contre les AVC  35% des personnes n'aurait pas ce réflexe d'appeler le 15, qui peut pourtant sauver la vie.

© Adobe StockEnviron un AVC se déclare toutes les quatre minutes en France, soit 150 000 victimes par an. Malgré tout, les symptômes et surtout les bons gestes à adopter en cas d'accident vasculaire cérébrale sont mal connus du grand public. A l'occasion de la journée mondiale de l'AVC, le 29 octobre dernier, un sondage réalisé par l'Institut Odoxa pour la Fondation sur la recherche contre les AVC relayé par Le Figaro et RTL révèle que 35% des sondés ont répondu qu'ils n'appelleraient pas le 15.

Ne pas hésiter à appeler dès les premiers doutes

Difficultés à parler, paralysie du visage, un côté du visage qui tombe... Dès la moindre suspicion d'un des principaux signes de l'AVC, le premier geste est de prévenir le 15, en précisant bien l’état de la personne (d’où l’importance des tests expliqués précédemment) et surtout l’heure où sont survenues les symptômes. L'AVC est une urgence médicale absolue qui peut être mortelle. Plus il est pris en charge rapidement plus les séquelles seront amoindries. I l existe un traitement nommé thrombolyse. Administré par perfusion en cas d'artère bouchée par un caillot, elle permet de dissoudre ce dernier. Elle doit être mise en route dans les trois à quatre heures trente (suivant les dernières études) suivant les premiers symptômes. Pour rappel dans unr interview pour Ouest-France, le Dr Stéphane Vannier, neurologue avait expliqué que lorsqu'un AVC se déclare chaque minute est égal à 200 millions de neurones détruits.

Vidéo : AVC : top 3 des aliments à risques !

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X