AVC : 3 tests rapides pour évaluer le risque

Publié le 17 Octobre 2017 à 12h06 par Chloé Parisse, journaliste santé
Dans un communiqué de Boehringer Ingelheim France et France AVC on apprend qu’un français sur deux serait mal informé sur les signes d’alertes d’AVC. Voici trois signes qui doivent vous inquiéter.

© IstockChaque année en France, c’est environ 150 000 personnes qui sont victimes d’accidents vasculaires cérébraux. Lors de l’apparition des premiers signes, chaque minute compte. Dans un communiqué, Boehringer Ingelheim et France AVC souhaitent faire connaître au grand public les signes inquiétants d'AVC.

1 français sur 2 mal informé

L’accident vasculaire cérébral peut entraîner l’arrêt d’une ou de plusieurs fonctions cérébrales et se révéler mortelle. En France, une personne contracte un AVC toutes les 4 minutes, il est donc nécessaire de savoir déceler cet accident vital et urgent dès les premiers signes. Pourtant, ce communiqué alarmant révèle que 49% des Français se disent mal informés sur les signes d’alerte et à peine 39% s’estiment bien informés sur les bons réflexes à adopter.

Un fléau de santé publique

Face à ce bilan, Boehringer Ingelheim France s’est associé à France AVC afin de se mobiliser. Une démarche destinée à sensibiliser le grand public en mettant à disposition un kit d’information, une affiche "Alerte AVC" et un livret d’information. Voici les trois signes qui doivent vous alerter, ainsi que trois questions à poser au souffrant pour évaluer son risque d’AVC :

Signe 1 : La paralysie du visage

La personne ne peut pas sourire et sa lèvre est tombante.Question : demander à la personne d’essayer de sourire. Si elle éprouve des difficultés à le faire ou que c'est impossible, elle est peut-être victime d’un AVC.

Réflexe : appelez immédiatement le 15.

Signe 2 : Le trouble de la parole ou la difficulté de compréhension

La personne semble éprouver une difficulté à parler.Question : demander à la personne de répéter une phrase simple. Si elle rencontre des difficultés ou qu’il lui est impossible de répondre, elle peut être victime d’un AVC.Réflexe : appelez immédiatement le 15.

Signe 3 : Un membre inerte

La personne présente une perte de force ou un engourdissement brutal dans un bras ou une jambe.Question : demander à la personne de lever ses deux bras. Si elle rencontre des difficultés ou qu’il lui est impossible de le faire, elle peut être victime d’un AVC.Réflexe : appelez immédiatement le 15.

Vidéo : AVC les symptomes qui doivent alerter

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X