Entorses et contusions, tendinites, veinites... l’anti-inflammatoire kétophrofène (Kétum® et ses génériques) est souvent appliqué par voie locale pour répondre à ce type de douleurs. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de rappeler dans un communiqué les risques de photosensibilité (réaction cutanée au soleil) du produit et alerte sur les possibles allergies.

En effet, suite à une exposition au soleil ou à un rayonnement UV, les dommages peuvent prendre la forme d'"une atteinte eczématiforme et/ou bulleuse et [des réactions cutanée photo allergiques] dont certaines graves nécessitant une hospitalisation" a précisé l’agence.

L’ANSM appelle donc les médecins généralistes, dermatologues, rhumatologues, médecins spécialistes en rééducation fonctionnelle et médecine du sport, pharmaciens, kinésithérapeutes et ostéopathes à être prudents avec la prescription de ce gel.

Un rapport bénéfice/risque malgré tout favorable

"Les réactions de photosensibilité aux médicaments topiques contenant du kétoprofène représentent un risque important, mais que le rapport bénéfice/risque de ces médicaments restait néanmoins favorable dans les mentions précisées par les Autorisations de Mise sur le Marché" a tempéré l’agence.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.