Apnée du sommeil : le problème en dormant qui favoriserait Alzheimer

Publié le 17 Novembre 2017 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Des chercheurs américains mettent en garde les personnes souffrant d'apnée du sommeil dont le risque de développer la maladie d'Alzheimer serait considérablement augmenté.
Publicité

© FotoliaRonflements importants, somnolence le jour, maux de tête... L'apnée du sommeil entraîne des conséquences dangereuses pour la santé et l'une d'entre-elles vient de s'ajouter à la liste récemment. Des chercheurs de l'université de News york (Etats-Unis) révèlent dans une nouvelle étude que les personnes qui souffrent d'apnée du sommeil sont plus à risques de développer la maladie d'Alzheimer.

Publicité
Publicité

Une libération de protéines toxiques dans le cerveau

Pour en arriver à cette conclusion les chercheurs ont étudié les cas de 208 personnes en bonne santé âgées entre 55 et 90 ans. En scannant leur activité cérébrale nocturne, les scientifiques ont remarqué que 104 d'entre-eux souffraient d'apnée du sommeil. En leur faisant passer un scanner du cerveau, ils ont noté une quantité importante de plaques amyloïdes dans le liquide céphalo-rachidien qui protège le cerveau et la colonne vertébrale. Ces plaques sont connues pour libérer des protéines toxiques dans le cerveau qui sont à l'origine de la maladie d'Alzheimer.

En poursuivant l'étude sur plusieurs années, les chercheurs ont remarqué que plus l'apnée du sommeil était sévère plus le nombre de dépôts d'amyloïdes étaient importants. En revanche, les scientifiques pensent que le fait de traiter l'apnée du sommeil permet de mieux oxygéner le cerveau et réduirait considérablement le risque c'est pourquoi ils insistent sur l'importance de consulter son médecin traitant dès le moindre doute.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X