Anthony Kavanagh victime d’une embolie pulmonaire

Publié le 19 Décembre 2017 par Rédaction Medisite
Alors qu'il s'apprêtait à monter sur scène à Nouméa en Nouvelle-Calédonie l'humoriste Anthony Kavanagh a dû être hospitalisé pour une embolie pulmonaire et se retrouve contraint d'annuler sa tournée. 
1

© AFPCoup dur pour Anthony Kavanagh contraint d'interrompre un spectacle en pleine tournée pour son spectacle "Show Man". L'humouriste de 48 ans vient d'être hospitalisé pour une embolie pulmonaire alors qu'il s'apprétait à débuter sa réprésentation à Noumea en Nouvelle-Calédonie rapporte le magazine people Voici. Actuellement l'acteur est hors de danger et se repose.

"Un repos complet pendant une semaine jusqu'à nouvel ordre"

Selon France-Info le personnel médical aurait déclaré que "son état de santé nécéssite un repos complet et contre-indique toutes ses activités durant une semaine jusqu'à ré-évaluation de son état clinique. Il lui est fortement déconseillé de prendre l'avion". L'humouriste serait actuellement "entre de bonnes mains", selon une déclaration son attachée de presse Sylvie Savard à Voici, mais doit reporter sa tournée qui devait se poursuivre le 14 décembre prochain à Tahiti. Des soucis de santé en plus pour l'artiste qui avai déjà dû reporter des spectacles à cause d'une blessure au bras.

1

Embolie pulmonaire : les signes

Il s’agit de la migration du caillot développé dans une veine profonde qui va se bloquer dans l’artère pulmonaire. Pour cela, le caillot suit le sang des jambes qui remonte au cœur, puis est expulsé par le ventricule droit dans l’artère pulmonaire où il provoque un blocage partiel de l’irrigation sanguine des poumons. Le risque est que le sang veineux, pauvre en oxygène, apporté aux poumons par l’artère pulmonaire, "bloquée" par les caillots, ne puisse plus s’oxygèner correctement, provoquant un essoufflement.

Elle se manifeste par une douleur brutale dans la poitrine, sur les côtés, comme un "coup de poignard". Il s’y associe une gêne respiratoire sous la forme d’un essoufflement soudain. Très rarement, elle peut donner un malaise. Son diagnostic reste très difficile en raison de symptômes souvent anodins (petite douleur, essoufflement passager) et parfois même complètement absents.

Vidéo : L'embolie pulmonaire

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X