Alcool : un seul verre par jour peut favoriser l'apparition d'un cancer

Publié le 29 Mars 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
Un communiqué de presse de l'Institut national du cancer révèle qu'un seul et unique verre d'alcool consommé quotidiennement pourrait favoriser l’apparition de sept types de cancers.
Publicité

© Adobe StockLa consommation d'alcool favoriserait l'apparition de 7 cancers. Mardi 27 mars 2018, l'Institut national du cancer(INCa) publiait un communiqué nommé "L’essentiel des faits et chiffres" incluant un point sur l’alcool et les risques de cancers associés à sa consommation. L'institut assure que 8% des nouveaux cas de cancers enregistrés en 2015 seraient en lien avec une consommation d’alcool régulière.

Publicité

Un seul verre par jour suffit à augmenter le risque

28 000 nouveaux cas de cancers, toutes localisations confondues, en France en 2015 ont été attribués à la consommation d'alcool. Ces chiffres propulsent cette boisson à la deuxième place des facteurs de risques permettant d'éviter un cancer, juste après le tabac qui reste en première position. Dans son communiqué, l’INCa déclare que : "Les études scientifiques montrent une augmentation du risque de cancer dès la consommation moyenne d'un verre par jour". Le problème ? La consommation d’alcool en France reste l'une des plus élevées au monde. Les chiffres sont alarmants : en moyenne, les 15 ans et plus consomment 2,6 verres d'alcool par jour, d'après les données de l'INCa en 2013. Toutefois, elle ne cesse de diminuer depuis les années 1960, mais c'est encore trop.

Publicité

Le cancer du sein : le plus fréquemment lié à l'alcool

En 2015, les 7 cancers attribuables à la consommation d'alcool du plus fréquent au moins fréquent en France étaient :

- Le cancer du sein avec 8 081 cas,

- Les cancers de la bouche, du larynx et du pharynx avec 6 959 cas,

- Le cancer colorectal avec 6 654 cas,

- Le cancer du foie avec 4 355 cas,

- Le cancer de l'oesophage avec 1 807 cas.

Le cancer du sein étant le plus fréquent, l'INCa précise que "le risque absolu de mortalité attribuable à l’alcool augmente plus rapidement chez les femmes que chez les hommes".

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X