5 médicaments vont subir une baisse de remboursement à partir du 1er juillet

Selon un article du 19 juin 2018 publié dans le Journal Officiel plusieurs médicaments vont subir une importante baisse du taux de remboursement par la sécurité sociale. 
Istock

A partir du mois de juillet de nouveaux médicaments vont subir une baisse de remboursement. Le Dilatrane 1%, sirop 200 ml notamment sera celui avec la réduction la plus important pour les assurés. Comme l'avait annoncé un article du Journal Officiel le 19 juin dernier son remboursement passera de 60 à 30%. ce traitement à base de théophylline est pescrit chez les patients qui souffrent d'asthme et de BPCO. Il aide à lutter contre les contractions anormales des muscles des parois des bronches qui causent des difficultés respiratoires.

4 autres médicaments moins bien remboursés

Pourquoi une telle décision ? Compte tenu de son efficacité, son prix sera au même taux que l'équivalent disponible en gélules. D'autres médicament vont également subir une baisse de remboursement au cours du mois de juillet abaissant le taux de 30% à 15% :

- ANDRACTIM® (androstanolone), gel pour application locale en cas de déficit hormonale mâles ou de gynécomastie chez la femme , 80 g en tube
- POLYGYNAX® (sulfate de néomycine, sulfate de polymyxine B, nystatine), capsules vaginales (B/6)
- POLYGYNAX VIRGO® (sulfate de néomycine, sulfate de polymyxine B, nystatine), capsules vaginales (B/6)
- TERGYNAN® (métronidazole, sulfate de néomycine, nystatine), comprimé vaginal (B/10)

La réduction du taux de remboursement est dû à un service médicale rendu jugé faible par la Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un robot cuiseur en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Pourquoi ces médicaments sont-ils dangereux ?

Source(s):