12 ans après, le père de Grégory Lemarchal se confie sur la mort de son fils

Publié le 31 Mai 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Douze ans après la disparition de son fils, qui a succombé à la mucoviscidose, Pierre Lemarchal continue à se battre pour faire avancer la recherche. Quelques jours avant un concert visant à récolter des fonds pour son association, il se confie sur le décès de Grégory.
Publicité

12 ans après, le père de Grégory Lemarchal se confie sur la mort de son fils© abacapress

Cela fait déjà douze ans que Grégory Lemarchal, figure emblématique du télé-crochet “Star Academy”, est décédé de la mucoviscidose. Ce samedi 1er juin, son papa, Pierre Lemarchal, donnera un concert à Toulouse pour récolter des fonds en faveur de la recherche contre cette maladie. A cette occasion, il se confie sur la disparition de son fils.

Publicité

Une disparition marquante pour les Français

Retour en 2004. Grégory Lemarchal s’est fait connaître en remportant la saison 4 de la “Star Academy”, séduisant tous les Français avec sa “voix d’ange”. Il avait enregistré son premier album l’année suivante, qui avait rapidement atteint la première place des charts dans l’hexagone. Mais à peine deux ans plus tard, le jeune chanteur a succombé à sa maladie. Il n’avait que 23 ans…

Une disparition qui avait frappé les Français. Et aujourd’hui, nombreux sont les gens qui continuent de penser à lui. “Hier soir encore, j’étais en concert, et les gens viennent me parler de lui, certains l’ont à peine connu”, rapporte Pierre Lemarchal, lui aussi chanteur, à nos confrères de La Dépêche. “Grégory a dû marquer les esprits par sa voix et son charisme”.

Publicité

“Il y a des soirs où c’était compliqué de le voir monter sur scène”

Son papa trouve la force de monter sur scène en pensant à son fils. “Quand il est parti, je n’avais plus envie de continuer mais, en fait, j’en ai fait une force pour “l’association Grégory Lemarchal, pour en finir avec la mucoviscidose”, confie-t-il.

Publicité

Pierre Lemarchal dit avoir été bluffé de constater que son fils puisse chanter de cette façon, alors même qu’il était malade. Un courage bien inspirant pour ce papa. “Dans la vie, on n’est pas toujours bien, il y a des hauts, il y a des bas. Certains soirs, on a l’impression qu’on va avoir du mal à chanter, mais dans ces moments-là, je pense à Greg, rapporte-t-il.

“Il y a des soirs où c’était compliqué de le voir monter sur scène. Mais une fois qu’il y était, c’était fini. C’est ce qu’on appelle la magie de la scène. Pensant à cela, je me dis qu’il faut que j’arrête de me plaindre pour de petits bobos, mais avancer et penser au public qui sera là. Greg avait cette force incroyable”.

Les proches de Grégory continuent à se battre pour faire avancer la recherche

A l’époque de la disparition de Grégory, la mucoviscidose était encore mal connue. Le drame avait au moins permis de mettre ce mal en lumière. Aujourd’hui, les proches du chanteur continuent aujourd’hui à se battre pour faire avancer la recherche. “Depuis qu’on a fondé notre association, c’est devenu notre cheval de bataille. On fait beaucoup pour que la recherche avance, pour les services dans les hôpitaux, pour établir des projets de vie à domicile, pour sensibiliser aux dons d’organes…”, explique Pierre Lemarchal.

Publicité

Son voeu le plus cher ? “Qu’on trouve des médicaments qui améliorent la capacité respiratoire des malades”, et que l’on “puisse vivre avec la mucoviscidose”.

Qu’est-ce que la mucoviscidose ?

Cette maladie génétique rare affecte les voies respiratoires et le système digestif. Chez les patients, la protéine CFTR, chargée d’assurer la fluidité du mucus, est altérée. Ce dernier est alors anormalement épais et collant, et s’accumule dans les voies respiratoires et digestives, obstruant ces canaux. Cela peut susciter une infection des bronches et/ou des troubles digestifs et hépatiques.

D’après le site de l’association “Vaincre la mucoviscidose”, un enfant né atteint de cette maladie tous les trois jours. En France, deux millions de personnes sont porteurs sains du gène responsable de cette pathologie, et peuvent le transmettre sans le savoir à leurs enfants.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X