Traitements et conseils

Publicité
Publicité

Traitements et conseils

"80 % des glaucomes sont facilement contrôlés par des traitements locaux sous la forme de collyres", explique le Pr Renard, ophtalmologue à l’hôpital du Val de Grâce. Le dépistage doit donc se faire le plus tôt possible car la maladie reste longtemps silencieuse.

Publicité
Quand le champ visuel se rétrécit, il est déjà trop tard. Parfois des séances de laser sont nécessaires pour aider l’humeur aqueuse à mieux s’écouler.

Quatre cent mille personnes souffriraient en France de glaucome sans le savoir et plus d’un million de Français sont dépistés et traités. Ce dépistage, simple à réaliser chez un ophtalmologue, devrait être systématique chez les plus de cinquante ans . La tension oculaire est considérée comme trop élevée au dessus de 21 mm de mercure.

Les dix conseils du Comité de lutte contre le glaucome

1) Faites contrôler votre vue régulièrement après quarante-cinq ans.

2) Consultez dès quarante ans, si un membre de votre famille a un glaucome.

3) Effectuez, après votre première visite, une visite tous les deux ans.

4) Prenez le traitement prescrit par votre médecin, même si vous ne ressentez aucune douleur, et respectez les horaires recommandés par votre médecin.

5) Respectez le nombre des instillations de collyre indiqué sur votre ordonnance.

6) Lisez attentivement les notices explicatives, car certains médicaments peuvent être contre-indiqués en cas de glaucome,

7) Évitez le tabac qui aggrave le risque d’évolution du glaucome vers la cécité,

8) Renseignez vous auprès de votre médecin sur votre handicap visuel et les risques encourus par la conduite automobile.

9) Faites-vous dépister à temps ! L’évolution du glaucome n’est pas inéluctable.

10) Consultez un ophtalmologue. Lui seul peut dépister, préciser le type de glaucome et prescrire un traitement.

Pour en savoir plus : Site de la Société française du glaucome

Jean-Pierre Rageau

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité