Publicité
Publicité

Après 2 ou 3 heures de vol, une sécheresse des muqueuses du nez et de la bouche peut aggraver toute les maladies inflammatoires de la sphère ORL. En cas de sinusite ou d’infection rhino-pharyngée, pour éviter une otite barotraumatique ou une sinusite barotraumatique, votre médecin peut vous conseiller de reporter le voyage aérien ou parfois vous prescrire un vasoconstricteur local associé à un anti-inflammatoire.

Consultez donc votre médecin avant votre départ.

Publicité
Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité