Vidéo associée: 

Le récepteur à la nicotine : tabagisme... et bien plus

Corps: 

Sup'Biotech, l’école supérieure spécialisée en biotechnologies de  IONIS  Education Group, présente en partenariat avec l’Institut Pasteur Le récepteur à la nicotine : tabagisme... et bien plus". Uwe Maskos, chef de l’unité neurobiologique intégrative des systèmes cholinergiques, présente son activité de recherche sur le récepteur nicotinique.
Qu’est-ce que le récepteur nicotinique ?
Récepteur à la surface  de chaque cellule  du corps, il est activé au contact de la nicotine, chez le
fumeur.
La dépendance tabacologique peut-elle être inscrite dans l’ADN ?
Une prédisposition au tabagisme (altération dans le génome) peut être détectée chez certains  fumeurs ou non-fumeurs, ce qui entraîne des risques plus importants de développer le tabagisme
ou un cancer du poumon par exemple.
Quel est l’activité de l’Institut Pasteur dans ce domaine ?
- Identification du gêne du récepteur nicotinique
- Prochaines étapes :
En collaboration avec des laboratoires pharmaceutiques, élaborer des médicaments plus efficaces contre le tabagisme. Uwe Maskos rappelle que si la cigarette est dangereuse pour la santé, la nicotine comme molécule a des effets bénéfiques sur des maladies neurodégénératives comme Alzheimer.
Quel est le rôle des biotechnologies dans la recherche ?
- Tester les prédispositions suite à une altération sur les gènes
- Comprendre le mécanisme de prédisposition
- Tester des molécules

Partager cette vidéo :

Publié le 16/05/2013
66 vues
Publicité

Contenus sponsorisés