Vidéo associée: 

Johnson & Johnson attaqué en justice

Corps: 

En Australie, plus de 700 femmes sont réunies dans action collective contre le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson. Elles dénoncent les ravages causés sur leur corps par des mèches vaginales commercialisées par la multinationale. Ces mèches sont utilisées pour lutter contre l'incontinence urinaire et pour empêcher la descente d'organes souvent liées à l'accouchement.

'Les conséquences ont été horribles pour ces femmes. Beaucoup d'entre elles ont souffert en silence pendant des années. Aujourd'hui, elles ont une chance de pouvoir être entendues et de demander justice pour ce qu'elles ont perdu. C'est une question de responsabilité : on doit faire en sorte que ça ne se reproduise jamais', a expliqué Rebecca Jancauskas, avocate des victimes.

Ce procès est un soulagement pour les victimes et notamment pour Gai Thompson qui a pris la parole devant les médias à son arrivée au tribunal : '_J'ai littéralement prié pendant neuf ans pour que ce jour arrive, pour que les responsabilités soient établies après ce qui nous est arrivé. Aucune compensation financière ne pourra jamais remplacer ce que nous avons perdu dans nos vies et avec nos familles, notre santé, notre santé mentale, notre santé physique'.

Johnson & Johnson, premier groupe industriel de santé dans le monde, se défend. Pour la multinationale américaine, ces mèches ont permis 'd'aider des millions de femmes'.

Le procès s'est ouvert ce mardi et devrait durer 6 mois.

Avec agence

Partager cette vidéo :

Publié le 04/07/2017
Publicité

Ailleurs sur le Web

Toutes les vidéos

Publicité

Ailleurs sur Medisite

Publicité

Ailleurs sur Medisite

Pages