François Fillon favori pour l’Elysée ?

Vidéo associée: 

François Fillon favori pour l’Elysée ?

Corps: 

François Fillon sera-t-il le prochain président de la République française ? Face à une gauche éparpillée, le large vainqueur de la primaire de la droite et du centre apparaît aujourd'hui comme le favori pour l'Élysée. Lui se projette depuis longtemps : 'J'engage, au service de cette victoire, la franchise de mes convictions et une conception exigeante du pouvoir', clamait-il au soir de sa victoire surprise au premier tour des primaires.

L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy incarne une droite conservatrice et libérale. Comparé à Margaret Thatcher, il veut redresser la France en imposant des mesures radicales, à commencer par une réduction drastique des dépenses publiques.

Dans son programme, François Fillon propose un plan de 110 milliards d'euros d'économies sur cinq ans, qui comprend la suppression de 500.000 postes de fonctionnaires. Il veut relancer la compétitivité en mettant fin au régime des 35 heures. Le temps de travail serait porté à 39 heures dans la fonction publique et à 48 heures maximum dans le privé. Et il souhaite porter l'âge de la retraite de 62 à 65 ans d'ici à 2022.

Par ailleurs, il entend 'désétatiser' le système de santé pour remettre l'Assurance maladie en situation d'équilibre financier. Pour ce faire, il propose que la sécurité sociale se concentre sur 'les affections graves et de longue durée', avec une exception pour les bas revenus. Les autres dépenses seraient prises en charge par les assurances privées. Ses détracteurs y voient une privatisation du système de santé.

Autant de mesures qui, selon François Fillon, doivent permettre à la France de retrouver un État fort et souverain au sein même de l'Union européenne. Européen modéré, il défend une Europe des États et des identités nationales, au détriment des institutions européennes. Il souhaite un véritable gouvernement de la zone euro, qui soit autonome de la Commission.

En politique étrangère, François Fillon souhaite opérer un rapprochement avec la Russie, notamment dans la lutte contre le groupe État islamique. Mais sa proximité présumée avec Vladimir Poutine suscite les critiques et les railleries de ses opposants : 'J'ai vu que certains caricaturaient mes propos en me peignant en intime du président russe. C'est absurde. Quand la France résistante s'est alliée avec Staline contre le nazisme, est-ce qu'on a soupçonné le Général de Gaulle d'être devenu communiste ? '

Après les primaires, la vraie campagne débute désormais et elle s'annonce longue et incertaine. François Fillon espère bien chanter la Marseillaise au soir du 7 mai 2017.

Avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 28/11/2016
Publicité

Ailleurs sur le Web