Buenos Aires : chauffe-eau recyclable pour zones défavorisées

Vidéo associée: 

Buenos Aires : chauffe-eau recyclable pour zones défavorisées

Corps: 

Garin se trouve dans la périphérie de Buenos Aires. Une ville de 60 000 habitants avec ses beaux quartiers et ses zones défavorisées. Des zones où les réseaux sont sous équipés et déficients.

Une ONG argentine Sumando Energias soit fournir de l'énergie a mis en place un système qui à la fois lutte contre les déchets et fournit de l'eau chaude aux habitants.

Luis Alberto Quinona est un habitant de Garin : 'C'est un quartier très pauvre, parfois on n'a pas de lumière, il n'y a pas d'eau. Ça c'est très pratique parce qu'on a des enfants, la lumière nous aide beaucoup et on a de l'eau chaude alors qu'on n'a pas de courant.'

Le principe est simple, les bouteilles en plastiques sont récupérées avant d'être assemblées sous la forme de panneaux. Ces panneaux sont installés face au soleil. L'eau qui y circule est ainsi réchauffée.

Les chauffe-eau placés sur les toits sont peints en noir pour mieux garder la chaleur pendant la nuit.

Julien Laurençon est un des bénévoles de l'ONG : 'Pour moi, le développement durable et l'énergie renouvelable c'est très important. Il faut aller dans cette direction. On gaspille trop aujourd'hui et ce n'est pas uniquement pour les pays en voie de développement mais pour les pays développés qui sont aujourd'hui les plus gros pollueurs.'

Un tiers des Argentins vivent sous le seuil de la pauvreté. Et près de 17% de la population n'a pas accès à l'eau courante.

Grâce à l'aide de volontaires, Sumando Energia espère pouvoir ainsi équiper 3000 foyers par an.

Pablo Castaño est le cofondateur de Sumando Energias : 'Le potentiel argentin en énergie solaire et éolienne est très important. Pour donner une idée si on avait les mêmes capacités que l'Allemagne qui est à la même latitude que la province de Santa Cruz, ou Buenos Aires, ou le nord où nous avons beaucoup de soleil nous pourrions fournir de l'énergie non seulement à l'Argentine mais aussi à tous nos pays voisins.'

Depuis 2014, l'ONG a ainsi assemblé... 36 panneaux solaires. Elle organise des ateliers de deux jours à destination de ceux qui veulent transformer les vieilles bouteilles plastique en chauffe eau, presque, naturels.

Angel Guelari est un des résidents de Garin dont l'habitation est désormais équipée d'un chauffe-eau solaire : 'Ce sont des choses qu'on jette et qui polluent l'environnement mais on peut les réutiliser comme par exemple pour chauffer l'eau de la maison. C'est une bonne chose de recycler. Avant on ne recyclait jamais, on jetait tout à la poubelle et avant quand les éboueurs ne passaient pas tout restait dans des sacs.'

En 2005 la ville de Buenos Aires s'engageait dans la politique du... zéro déchet. Plus d'une décennie plus tard elle a encore du pain sur la planche.

La ville produit plus de 6000 tonnes de déchets chaque jour. On estime à les 150 tonnes
le volume recyclable. La capitale est actuellement engagée dans la construction d'usines de recyclage.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/11/2016
Publicité

Ailleurs sur le Web