Vidéo associée: 

Abdel Malik Petitjean avait dissimulé sa radicalisation, confient ses proches

Corps: 

Abdel Malik Petitjean était recherché des services de police deux jours avant l'assassinat du prêtre de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, mardi. Le matin de l'attaque, alors qu'il se trouvait chez son complice Adel Kermiche, sa mère le pensait chez ses cousins à Nancy. Comme ses amis du quartier, elle a du mal à accepter la radicalisation de son fils. "C'est impossible parce-que mon gamin est gentil. Je n'ai pas fait un diable", raconte-t-elle. Un de ses amis ne comprend pas non plus comment "une personne aussi gentille, aussi calme, puisse en arriver à cette extrémisme". Pourtant depuis le 29 juin dernier, Abdel Malik Petitjean était fiché S pour avoir tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie. Les domiciles de sa mère à Aix-Les-Bains et de sa soeur à Montluçon ont été perquisitionnés, cela devrait permettre aux enquêteurs de mieux cerner son profil.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/07/2016
Publicité

Contenus sponsorisés