Pervers manipulateur : les femmes premières victimes ?

Publicité

Il faut se méfier des concepts psychologiques à la mode : après le névrosé, le psychorigide, l’hyperactif et le procrastinateur, voici le pervers narcissique. Si l’on écoute les médias et les témoignages, ils sont partout – au risque de galvauder le terme… Pourtant, les pervers manipulateurs existent, et leurs premières victimes sont des femmes. Pourquoi ? 

Publicité

© Fotolia

Comment reconnaître un pervers narcissique ?

Un pervers manipulateur est un… prince charmant, du moins au début. Il est aimant, prévenant, adorable, dit tout ce que vous désirez entendre. Vous filez le parfait amour, quand survient la première remarque qui vous glace le sang et vous fait douter de vous-même. Et alors la spirale infernale commence : l’être idéal se révèle égoïste, menteur, manipulateur, mais toujours sans avoir l’air d’y toucher et en faisant passer sa victime pour la coupable, celle qui est la cause du problème. C’est pour cela qu’il est très difficile pour les proies des pervers manipulateurs de comprendre qu’elles sont sous la coupe d’une violence psychologique, car tout le talent du pervers narcissique est de faire croire que ce sont elles les personnes malades…

Publicité
Pourquoi les femmes sont-elles plus souvent les victimes des pervers manipulateurs ?

Nous pouvons dire merci aux contes de notre enfance et au mythe du prince charmant, les femmes les plus accomplies professionnellement et personnellement manquent souvent de confiance en elles, ont peur d’être seules ou abandonnées, se sentent volontiers illégitimes et ont une tendance exacerbée à la culpabilisation. Autant de failles que les pervers manipulateurs repèrent à cent lieues… Il y a bien entendu des hommes victimes de perverses manipulatrices, cependant c’est beaucoup plus rare, les femmes sont réellement les premières victimes des hommes pervers manipulateurs.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité