La jalousie : un symptôme de paranoïa

La jalousie : un symptôme de paranoïa©iStock

La paranoïa est une psychose qui s’organise autour d’une idée délirante. Ce trouble psychique se décline en une multitude de formes dont la gravité peut considérablement fluctuer. Quels sont les symptômes de la paranoïa ? Comment est-elle traitée ?

Publicité
Publicité

Comment reconnaître la paranoïa ?

Le délire constitue le principal signe caractéristique de la paranoïa. Mais à la différence d’autres troubles psychiques, le délire systématisé dans lequel la personne s’enferme n’entraîne pas une baisse de ses capacités mentales. Autrement dit, le malade paranoïaque peut tenir un discours tout à fait sensé, voire parfaitement construit lorsqu’il aborde des thématiques qui ne concernent pas sa pensée délirante. Dans la paranoïa, il existe trois types de délires :
- le délire passionnel : celui-ci est bâti à partir d’une idée de départ qui est erronée. Dans cette catégorie, on classe les délires de jalousie.
- le délire d’interprétation : le patient se sent persécuté car il interprète des idées fausses qu’il relie entre elles.
- le délire de relation des sensitifs : il s’agit d’un délire de persécution qui entraîne un sentiment d’infériorité chez le malade.

Publicité

Quel est le traitement de la paranoïa ?

La prise en charge d’une personne paranoïaque peut passer par une hospitalisation. L’administration d’un traitement médicamenteux à base de neuroleptiques est généralement nécessaire pour atténuer les symptômes paranoïdes et, surtout, stopper le délire. Mais il s’agit là d’une thérapie symptomatique qui ne va pas avoir d’impact sur la construction même de la pensée délirante. Le suivi d’une psychothérapie peut alors aider le patient, mais seulement si celui-ci a pris conscience de sa pathologie. Dans les faits, c’est assez rarement le cas.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité