Maladies
Publicité
Infanticide, déni de grossesse : qui sont les mères meurtrières ?
Réagissez ! - 3 commentaires
deni grossesse

Publicité

Déni de grossesse, infanticide : quel est l’origine de ces drames ?

Dans l'étude menée par le Dr Anne Tursz, pédiatre (INSERM), le profil psychologique des femmes accusées du meurtre de leur nouveau-né fait apparaître certaines constantes. "La plupart sont mariées ou en couple, certaines ont déjà des enfants qu'elles aiment et auxquels elles sont dévouées. Mais leur vie est marquée par une très grande solitude morale, une certaine immaturité et une importante fragilité narcissique. Elles sont dépendantes affectivement de leur compagnon ou de leur mère et craignent leur abandon ou leur réaction si elles attendent un enfant."explique la chercheuse. "Je ne voulais pas de 4ème, mon mari n'aurait pas voulu que j'arrête de travailler, seuls les désirs de mon mari comptaient, pas les miens. ", dit  ainsi, S, 45 ans, déjà mère de trois enfants.

Mots clés Médisite: 

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

3 commentaires

Le déni : on a mis un mot sur

Portrait de Mamour21

Le déni : on a mis un mot sur ces mères qui ne veulent pas leur enfant et qui pourtant ne font rien pour ne pas en avoir !  Trop facile à mon avis. Le déni a bon dos il est là pour tout ce qu'on ne veut pas faire, dire ou voir !!

Votez pour ce commentaire: 

Agathe a raison, je trouve

Portrait de Magellane

Agathe a raison, je trouve indécent la publication d'un livre par le père, sauf à vouloir se déculpabiliser de sa faute.Car si on suit l'article ,''estime que le père est tout aussi coupable que la mère car il posé la question à sa femme quant à savoir si elle était enceinte et il s'est contenté d'un "non" car il préférait ne pas en savoir plus. Véronique Courjault est à peine "punie" car déjà librepuisque toute l famille l'a soutenue alors que les 3 bébés assassinés n'avaient personne pour les défendre, eux. Comme il ne s'agit que d'une affaire familiale et que la famille ne revendique rien, elle se retrouve doncplus ou moins  acquittée.. Je crois que Mr et Mme Courjault ont tous deux des problèmes comportementaux et il me seble malsain que leurs deux enfants soient élevés par eux, cela n'augure rien de bon pour leur futur développement..

Votez pour ce commentaire: 

un infanticide n'est pas

Portrait de agathe33

un infanticide n'est pas acceptable peu importe les circonstances de cet acte. il n'est pas suffisamment "puni"  -  à mon avis bien sur- invoquer une maladie mentale pour expliquer ce geste c'est - toujours à mon avis -  intolérable et que le mari et père publie un livre sur le sujet, je trouve cela indécent. j'espère qu'il versera ses droits d'auteur à des associations. il serait encore plus indécent de profiter d'un tel méfait pour se faire de l'argent !

Votez pour ce commentaire: 

Publicité