Crise de panique nocturne : la définition

Crise de panique nocturne : la définition©iStock

Un rythme de vie particulièrement stressant, une phobie ignorée ou encore une peur obsédante engendrent parfois de terribles crises de panique. En outre, les symptômes de l’anxiété sont généralement beaucoup plus intenses lorsqu’il s’agit de crises nocturnes.

Publicité
Publicité

A quoi reconnait-on une crise de panique ?

Une crise de panique est la manifestation physique d’une angoisse profonde, d’un stress intense ou d’une peur souvent inconsciente. Elle intervient généralement lorsque le mental et le psychisme ne sont plus en capacité de supporter cette situation de souffrance. L’organisme produit alors une quantité importante d’adrénaline afin de booster son métabolisme et de lutter plus efficacement contre ce sentiment oppressant. Conséquences de cette montée d’adrénaline soudaine ? Le corps souffre de bouffées de chaleur, de picotements dans les mains et dans les pieds, d’une légère altération de la vision ainsi que d’une accélération du rythme cardiaque et de la respiration qui occasionne une sensation d’étourdissement.

Publicité

Crise de panique nocturne : quels sont les symptômes ?

La crise de panique nocturne est particulièrement angoissante du fait qu’elle survient la nuit de manière totalement inattendue. La personne sujette à ce genre de crises se retrouve seule face à ses peurs : cela rend la situation d’autant plus stressante. L’intensité des symptômes d’une crise de panique nocturne est par conséquent plus élevée : tachycardie, étourdissements, sensation de suffocation, douleurs thoraciques ou encore violents maux de tête.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité