Bipolaire de type 1 : l'intérêt du psychothérapeute

Publicité

Anciennement qualifié de psychose maniacodépressive, le trouble bipolaire se caractérise principalement par une alternance de phase maniaque et de période de dépression. S'il existe plusieurs types de bipolarité, le trouble bipolaire de type I constitue la forme typique de la pathologie.

Publicité

© Fotolia

Bipolaire de type 1, qu'est-ce que c'est ?

Parmi les différentes échelles internationales utilisées pour décrire le trouble bipolaire, la principale le classifie en trois types (I, II et III), la plus fréquemment diagnostiquée étant le trouble bipolaire de type I. Cette forme se manifeste par une alternance de phases maniaques et dépressives entre lesquelles viennent s'insérer des périodes dites "d'intervalles libres" au cours desquelles le patient ne présente pas de manifestations cliniques de la maladie. La durée, la fréquence et l'intensité de ces phases successives varient considérablement d'un individu à un autre.

Publicité
Bipolaire de type 1, quel traitement ?

En plus d'un traitement médicamenteux souvent indispensable pour stabiliser l'humeur du patient, un suivi psychothérapeutique est généralement préconisé. Le recours à un thérapeute peut, en effet, aider le patient à mieux comprendre sa maladie et à développer des stratégies de gestion du trouble. En cela, la thérapie cognitivo-comportementale est actuellement la forme thérapeutique privilégiée pour ce type de trouble mental car elle permet aux malades de détecter les signes avant-coureurs d'une phase et de les gérer. La thérapie interpersonnelle basée sur les rythmes sociaux, quant à elle, vise à aider le patient à mieux organiser sa vie quotidienne.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité