Bipolaire de type 1 : les traitements

Maniaco-dépression, bipolarité, cyclothymie, trouble ou dépression bipolaire… Les termes ne manquent pas pour qualifier ce dérèglement de l’humeur qui fait se succéder les phases de dépression et d’euphorie. Au-delà des termes généraux, les médecins ont établi des tests pour déterminer à quel type de bipolarité leurs patients correspondent et ainsi adapter les traitements. 

Publicité
Publicité

Bipolaire de type 1 : quel type de bipolarité ?

Une personne bipolaire de type 1 est typiquement celle qui était désignée maniaco-dépressive dans le passé. Elle alterne les périodes aiguës de dépression et celles de « manie », c’est-à-dire d’euphorie excessive et ce tout au long de sa vie. Sur les 1 % de personnes bipolaires dans la population générale, les bipolaires de type 1 représentent 0,6 % des cas. Ce sont les maladies les plus faciles à diagnostiquer, car les phases sont très distinctes et différenciables.

Publicité
Bipolaire de type 1 : quels traitements ?

Plus la prise en charge médicale est précoce, plus le traitement est bénéfique… Or la plupart des bipolaires ne sont diagnostiqués qu’au bout de 8 à 10 ans ! Le traitement de base est le lithium, qui va réguler l’humeur du malade. Le médecin peut aussi, s’il le juge pertinent, prescrire des anti-épileptiques (réputés pour leur action sur l’humeur) et/ou des antipsychotiques. Pour les phases dépressives, il est recommandé de prendre de la lamotrigine. Cependant, depuis quelques années, les thérapies comportementales montrent une réelle efficacité, et l’accent est notamment mis sur la psychoéducation.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité