Bipolaire : comment convaincre un proche de faire le test ?

Publicité

Les symptômes bipolaires sont classés parmi les troubles de l’humeur. Les personnes atteintes de troubles bipolaires connaissent des phases maniaques ainsi que des phases dépressives de très forte intensité. Entre ces deux phases excessives, les bipolaires parviennent à retrouver un état normal. 

Publicité

© Fotolia

Convaincre le bipolaire de consulter un spécialiste

Il est important que la maladie soit identifiée afin qu’elle soit prise en charge rapidement et n’entraine pas de lourdes complications dans la vie du malade. Pour cela, il faut convaincre la personne souffrant de symptômes bipolaires de consulter un médecin. Souvent, les malades peuvent se sentir rejetés, incompris ou adopter une attitude de déni. Il convient donc de ne pas être dans une attitude de jugement mais de se montrer compréhensif et à l’écoute en n’utilisant aucun mot violent ou difficile à entendre.

Publicité
Le rôle des proches dans le diagnostic de la bipolarité

Les proches des personnes souffrant de symptômes bipolaires jouent un rôle primordial dans le diagnostic de la maladie. Tout d’abord, lorsqu’ils identifient les signes, ils peuvent conseiller au bipolaire de consulter un spécialiste. Ensuite, les proches peuvent aider le médecin à poser un diagnostic, car si les phases dépressives sont souvent évoquées par le malade, il n’en est pas de même des phases euphoriques. Ainsi, les proches peuvent éviter au médecin de s’orienter vers le diagnostic d’une dépression, car ils peuvent fournir des éléments nouveaux concernant les phases euphoriques. Enfin, après le diagnostic, ils accompagnent et aident la personne à accepter la situation et à se soigner.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité