Anorexie mentale : l'IMC qui doit inquiéter

Anorexie mentale : l'IMC qui doit inquiéter©iStock

L'anorexie est le fait de ne plus s'alimenter. Elle peut avoir des causes physiologiques (certains cancers, douleurs gastriques...). Mais si le trouble alimentaire n'a pas de cause apparente, on parle d'anorexie mentale.

Publicité
Publicité

L'anorexie en quelques chiffres

L'anorexie mentale est, à ce jour, le trouble psychiatrique le plus grave. Il touche environ 1,5 % des jeunes femmes entre 15 et 35 ans. Les hommes, bien que minoritaires, sont aussi touchés (environ 1 homme pour 15 à 18 femmes).

Publicité

Les symptômes et causes de l'anorexie mentale

Un moyen facile de se rappeler les symptômes de l'anorexie est la règle des trois "A", c'est-à-dire refus Alimentaire, Amaigrissement, Aménorrhée (disparition des règles). Le refus de s'alimenter et l'absence des règles peuvent passer inaperçus pendant longtemps. En effet, les anorexiques sont les champions de la dissimulation. Le plus souvent, l'amaigrissement est le symptôme qui alerte l'entourage. Les causes de l'anorexie sont multiples : traumatisme dans l'enfance, mauvaise image de soi, besoin de paraître parfait aux yeux des autres et de tout contrôler... Il est indispensable d'offrir un accompagnement psychologique au malade.

IMC : attention danger

L'IMC, ou indice de masse corporelle, est souvent un bon indicateur de la gravité de la maladie. On le calcule en divisant le poids en kilos par la taille en mètres fois 2. Un IMC normal se situe entre 18.5 et 25. En dessous de 18.5, le poids est considéré inquiétant, tandis qu'en dessous de 16.5, on estime que la personne est dénutrie. Au moindre signe alarmant, allez consulter un médecin qui saura vous orienter. Plus vite la maladie est détectée, meilleures sont les chances de guérison.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité