5 troubles de l’éjaculation à la loupe

L’expulsion du sperme est un phénomène réflexe quand l'homme atteint l'orgasme. Mais il peut arriver que certains problèmes physiologiques ou psychologiques perturbent cette éjaculation. Elle peut alors être précoce, sèche, douloureuse... Explications avec le Dr Alain Bitton, andrologue.

Publicité

L’éjaculation précoce : la plus fréquente

L’éjaculation précoce ou prématurée est le trouble sexuel le plus fréquent et constitue le premier motif de consultation.

Publicité
"Il concerne de 28 à 36% des hommes", estime le Dr Alain Bitton, andrologue. La définition de ce trouble varie mais repose généralement sur le fait que l'éjaculation survienne dans la minute qui suit la pénétration sans que l’homme ne puisse la contrôler et provoque chez lui une certaine frustration . L’éjaculation précoce peut être primaire lorsque l’homme en a toujours souffert ou secondaire lorsqu’elle se manifeste plus tard.

Les causes : Elles peuvent être psychologiques (stress, anxiété…) mais on privilégie davantage une approche physiologique (hypersensibilité pénienne, niveaux d’hormones anormaux, problèmes de thyroïde…).

Les solutions : "Ce troubl e peut se régler d’abord par des exercices comme la "squeeze technique" où l’homme exerce une pression sur son gland pour bloquer l’éjaculation créant ainsi une mémoire du pénis. Il existe aussi des crèmes anesthésiantes diminuant la sensibilité du pénis et plus récemment des médicaments qui permettent de retarder l’éjaculation.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité