Troubles érectiles : bientôt la greffe de pénis ?

Publicité

Des chercheurs américains ont découvert un moyen de reconstruire un pénis en cas de dysfonction érectile ou de mutilation. A cette occasion, Medisite a interrogé le Dr Marc Galiano, urologue, pour savoir où en est la greffe du pénis en France.

Publicité

© FotoliaDes chercheurs du Wake Forest Institute for Regenerative Medicine (Etats-Unis) seraient sur le point d'avoir l'autorisation de tenter une greffe de pénis sur un humain. Pour l'instant, leurs tests se sont limités à des lapins aux pénis mutilés. Ils ont prélevé des tissus phalliques, puis reconstruit les pénis autour d'une base en collagène. Sur 12 lapins, huit ont réussi à éjaculer et quatre ont réussi à procréer.

En France, c'est la phalloplastie

Publicité
En France, ce qui se rapproche le plus d'une greffe du pénis est la phalloplastie. Pratiquée par deux centres seulement, elle n'est réservée qu'aux personnes qui souhaitent changer de sexe. "On prélève des lambeaux de peau sur l'avant-bras ou l'intérieur de la cuisse du patient" explique le Dr Marc Galiano. Ensuite, le chirurgien forme la verge et la rattache à l'aide d'un implant pénien pour permettre la pénétration pendant un rapport sexuel. L'orgasme est-il possible ? "Oui, il est possible d'avoir un orgasme après une phalloplastie, répond l'urologue. Le clitoris est situé à la base de la verge implantée, il est donc stimulé pendant un rapport sexuel." La seule barrière au plaisir reste l'aspect de l'implant qui est très inesthétique.

Sinon l'allongement de la verge ou l'implant pénien

Un homme qui ne souhaite pas changer de sexe mais présente des troubles érectiles peut se voir proposer deux solutions chirurgicales en France : un allongement de la verge s'il a un micropénis ou un implant pénien. Peut-être bientôt aura-t-il une troisième possibilité si la technique des chercheurs américains est approuvée.

A savoir : Si la peau de la verge est abîmée ou brûlée, on peut lui proposer des greffes de peau prélevée sur d'autres zones de son corps.

Vidéo. Les implants péniens

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité