10 objets du quotidien qui peuvent tuer l'érection d'un homme

L'homme n'est pas une machine. Certains objets ou vêtements, à priori anodins, peuvent totalement atténuer son désir sexuel et le bloquer en plein acte ! Voici la liste des tue-l'amour à bannir de votre chambre à coucher ou d'ailleurs, selon la psychologue clinicienne sexologue, Dominique Lefèvre.

Publicité
Publicité

Sextoy démesuré : un gadget imprévu peut nuire à l'érection

© Adobe StockDominique Lefèvre explique que “des objets inquiétants, stressants ou insolites présents lors du rapport sexuel et non consentis peuvent effrayer l’homme et limiter son excitation”.

Un sextoy d’une taille démesurée : "Si la partenaire sort un sex-toy qui est deux fois plus gros que le sexe de son partenaire, l’homme peut tomber dans l’angoisse de performance et instantanément, son érection peut s’envoler. La pression peut atteindre sa virilité, l’homme peut donc se croire incapable de donner du plaisir à sa partenaire face à un tel gadget" déclare Dominique Lefevre avant de poursuivre : " ce qui n’est pas le cas dans les pratiques homosexuelles entre hommes".

Publicité

Un fouet : "Un objet inattendu de style 50 Nuances de grey, fouet, menottes, martinet... peut interroger et inquiéter sur le déroulement paisible de la relation amoureuse et sexuelle. L'homme peut se sentir castré ou réduit à l'état d'objet par une femme présumée punitive. La réactivation des fantasmes archa ï ques liées à la castration, la mort ou la féminité imposée augmentent les peurs masculines " rappelle l’experte.

Une bouteille de vin : " La présence d’une bouteille de vin quasi vide sur la table de chevet ou près de la couche conjugale peut atteindre le désir . L’homme peut penser à tort que sa partenaire à besoin d’une forme d’addiction ou d’un intermédiaire pour atteindre le désir vers l’autre. Ce plaisir non partagé perturbe la rencontre de l’autre, l’érection est donc fragilisée " explique la sexothérapeute.

A savoir : " Il faut savoir que tous les objets qui renvoient à une certaine "nquiétante étrangeté" à la négligence de soi et de son environnement, à une certaine indifférence à l’autre et à l’absence de séduction peuvent parasiter l’acte sexuel et faire baisser le désir. Si l’érection n’est pas nécessairement la première finalité à performer, elle s'inscrit cependant dans un processus relationnel dont les objets ne sont pas absents " conclut Dominique Lefèvre.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité