Apnée du sommeil, comment se passe le test ?

Apnée du sommeil, comment se passe le test ?©iStock

L'apnée du sommeil ou syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) se caractérise par des pauses respiratoires involontaires, plus ou moins longues, durant le sommeil. Souvent inconnue du patient lui-même, c'est souvent l’entourage qui découvre les premiers signes. Mais qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

Publicité
Publicité

Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil ?

Souvent inquiétante pour l'entourage, car se manifestant par des sensations d'étouffement et des ronflements importants la nuit, l'apnée du sommeil n'est pas perçue par le patient. La décision de consulter se fait également devant des signes de somnolence et de fatigue diurne, maux de tête et difficultés à se concentrer.

Publicité

Diagnostic de l’apnée du sommeil

Le diagnostic est confirmé par l'enregistrement du sommeil, via plusieurs méthodes. La polygraphie ventilatoire nocturne, qui peut se réaliser à domicile, enregistre une série de paramètres vitaux durant le sommeil (électrocardiogramme, mouvements respiratoires…). La polysomnographie se réalise en service spécialisé. Elle enregistre des paramètres supplémentaires comme les mouvements des globes oculaires ou l'activité musculaire. Elle est essentielle pour mesurer la gravité de l'apnée du sommeil.

Traitement de l’apnée du sommeil

En première instance, ce sont des mesures hygiéno-diététiques qui vont être prescrites avec notamment comme objectif la perte de poids et l'arrêt de l'alcool et du tabac. Le port d'une orthèse d'avancée mandibulaire et l'utilisation de la ventilation nocturne en pression positive continue sont les thérapeutiques les plus utilisées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité