Fissure anale : le traitement par chirurgie

Publicité
La fissure anale se définit comme une petite déchirure des tissus localisés à la base du rectum. Cette lésion, souvent superficielle, peut occasionner d’importantes douleurs anales, voire quelques saignements. En l’absence de traitement adapté, la fissure anale peut se compliquer.
Publicité

5391079-inline-500x325.jpg© Istock

Fissure anale : causes et symptômes

Les fissures anales sont des lésions bénignes qui sont assez fréquentes chez les adultes. Elles se forment principalement lors de phases de constipation car elles sont causées par le passage de selles plus dures et volumineuses qu’à l’accoutumée. On remarque également un risque de fissure anale accru chez les femmes qui accouchent, ainsi que chez les enfants entre 6 mois et 2 ans. Quelle que soit son origine, la fissure anale déclenche des douleurs au moment d'aller à la selle. Le patient peut également ressentir des démangeaisons importantes au niveau de la zone anale ou présenter de légers saignements rectaux.

Publicité
Fissure anale : traitements

La plupart du temps, la plaie anale cicatrise naturellement. Mais il arrive chez certains patients que les fissures anales se multiplient et s’installent dans une certaine forme de chronicité. Dans ce cas-là, un traitement médicamenteux est préconisé pour réduire la tonicité du sphincter anal. Lorsque les résultats ne sont pas suffisants, le recours à la chirurgie est parfois nécessaire. L’intervention consiste à couper une partie des muscles du sphincter afin de limiter les contractions réflexes. Dans le langage médical, on parle de sphinctérotomie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité